Cercle Celtique de Nouméa

Stuart Oliver retrouve son ancêtre pilote maritime

Stuart Oliver, résident de Perth, en Australie occidentale nous a contacté au cours du mois de mai 2017.
Celui-ci avait découvert avec étonnement, dans nos relevés généalogiques, la retranscription d’un acte de décès dont il était quasiment certain qu’il concernait celui de son trisaïeul John Oliver…Sauf qu’il ne s’attendait à le retrouver capitaine de commerce anglais travaillant pour le compte de la France comme pilote de la station maritime de Nouvelle-Calédonie. 
Sa surprise a été d’autant plus grande qu’il nous écrivait avoir grandi bercé par les histoires familiales relatant les multiples voyages et trafics plus ou moins douteux de son ancêtre entre l’Australie et le territoire…jusqu’à sa soudaine disparition dans les années 1859-60.

Grâce au concours d’Emmanuel Cardon, des Pilotes Maritimes de Nouvelle-Calédonie et surtout de Valérie Vattier, du Musée Maritime de Nouvelle-Calédonie, il a été possible de retrouver l’emplacement très probable de la tombe du capitaine John Oliver. 

Et c’est un an plus tard que Stuart, accompagné de son épouse Margaret, a mis le pied en Nouvelle-Calédonie, pour la première fois de son existence, pour partir sur les traces de son aïeul capitaine santalier. 

Cette rencontre, aboutissement de la quête de toute une vie, est rapportée par ce beau reportage de NC 1ère.

Panneau province sud
Entrée du petit cimetière de l'ilôt Casy où John Oliver aurait été enterré à la hâte à la suite de son décès en mer.
Margaret et Stuart Oliver en compagnie de Valérie Vattier (directrice du Musée maritime), Yann Bouvet et Popy Desgrées du Lou (Pilotes maritimes) et Monique Viliseck, spécialiste du patrimoine historique du grand sud
Le capitaine John Oliver a aussi été le père du premier enfant européen déclaré dans les registres de l'Etat-civil de Nouméa (alors appelé Port-de-France)
L'histoire de John Oliver nous ramène à l'époque des premiers contacts entre mélanésiens de Nouvelle-Calédonie et des Nouvelles Hébrides avec les européens.